Bpifrance, en partenariat avec Business France, lance la première mission Accélération Afrique pour 13 entreprises membres de ses Accélérateurs PME et ETI, et cible la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud

JPEG

Paris, le 24 octobre 2016 – 13 PME et ETI issues des promotions Accélérateurs PME et ETI de Bpifrance auront 5 jours, du 23 au 28 octobre prochains, pour transformer leur approche des marchés africains. Sur place elles seront prises en charge par les experts marchés de Business France. Chacune bénéficiera d’un programme business sur mesure avec des prospects et partenaires pour faire aboutir rapidement leurs projets sur le marché africain.

La mission Accélération Afrique mettra en contact ces PME et ETI, à la pointe de leur secteur et qui projettent d’installer ou de développer une activité dans la zone, avec leurs homologues africains qui partagent le même profil et la même ambition de croissance.

Les entreprises de la mission Accélération Afrique auront accès à un programme de rencontres sur mesure avec les acteurs économiques ivoiriens et sud-africains, figures de proue de l’économie locale, organisé par Business France. Au programme : des rendez-vous BtoB avec des prospects, partenaires, distributeurs potentiels mais aussi des sessions de networking et du partage de connaissance et de bonnes pratiques lors des rencontres avec les conseils, avocats fiscalistes et investisseurs africains.

Des entreprises issues des accélérateurs PME et ETI de Bpifrance

Les 13 entreprises qui participent à la mission Accélération Afrique 2016 sont issues des Accélérateurs PME et ETI de Bpifrance, des programmes d’accompagnement orientés business destinés et aux dirigeants d’entreprise en croissance. Durant 24 mois, les dirigeants des entreprises « accélérées » bénéficient des services d’accompagnement premium de la part de Bpifrance et de ses partenaires. À l’issue d’un diagnostic stratégique 360°, chaque entreprise accède à un faisceau de services à la carte afin d’apporter des solutions aux ambitions de l’entreprise en termes de stratégie, d’innovation, de développement commercial, de croissance externe, d’internationalisation, de performance industrielle, de lean-management, notamment.

" Le continent africain est la prochaine frontière pour les entrepreneurs. Pour nos pépites nationales, accélérer en France nécessite de faire un détour par l’étranger. Nos entreprises sont prêtes à conquérir de nouveaux marchés si on soutient leurs ambitions. C’est l’essence même de la mission de Bpifrance.", déclare Fanny Letier, directrice exécutive Fonds propres PME et en charge de la coordination de l’accompagnement et des programmes Accélérateur PME et Accélérateur ETI.

L’Afrique, terre de croissance du 21ème siècle

Avec une prévision de croissance des économies africaines en ligne avec la croissance mondiale - la Banque Mondiale prévoit 2,5% pour l’Afrique subsaharienne en 2016 - l’Afrique est plus que jamais une priorité de développement pour les entreprises françaises à l’international.

La croissance africaine, autrefois portée par des secteurs traditionnels comme l’exploitation des matières premières, le fret portuaire et aéroportuaire, les infrastructures, est dorénavant davantage soutenue par une démographie importante : 2 milliards d’habitants à horizon 2050, dont 500 millions d’Africains francophones, entraînant une hausse de la consommation. Les sauts technologiques qui s’opèrent rapidement et l’émergence d’une classe moyenne jeune créent des potentiels de marchés exceptionnels pour les entreprises Africaines et Françaises. La mission doit permettre aux membres des Accélérateurs PME et ETI de Bpifrance de cerner, au delà des rendez-vous d’affaires, les dynamiques africaines pour mieux exporter vers ce continent.

La Côte d’Ivoire et l’Afrique du sud, deux pays stratégiques pour se développer sur le continent africain.

La Côte d’Ivoire est l’un des pays africains qui connaît la plus forte croissance du continent. Le pays a gagné 25 places dans le classement international Doing business grâce à une politique réformatrice. L’environnement politique y est aujourd’hui stable. Signe fort, les investissements ont repris massivement en 2015 et 2016 avec l’implantation d’acteurs français majeurs de la grande distribution (alimentation, culture, sport, etc.) et de l’agroalimentaire.

Parallèlement, l’Afrique du Sud offre des infrastructures et un secteur financier modernes. Le PIB a atteint 312,80 Md $ en 2015 soit 60% du PIB de l’Afrique australe et 20% de celui d’Afrique Subsaharienne. C’est donc un pays puissant sur le plan économique financier et logistique qui devient la référence pour tout exportateur qui souhaite développer son chiffre d’affaire sur le continent.

Retrouvez la présentation des entreprises participantes en suivant ce lien (pdf - 728 Ko).

publié le 28/11/2016

haut de la page