Cérémonie d’inauguration des salles multimédia à l’université Alassane Ouattara de Bouaké dans le cadre de la mise en œuvre du projet AGURES (Appui à la Gouvernance Universitaire et à la Réforme de l’Enseignement Supérieur)

Le vendredi 23 janvier a eu lieu la cérémonie d’inauguration de deux salles multimédia à l’université Alassane Ouattara à Bouaké, et la remise des lots d’ouvrages universitaires aux universités Alassane Ouattara, Péléforo Gon Coulibaly (Korhogo) et Jean Lorougnon Guédé (Daloa), en présence du Ministre de l’Enseignement supérieur, Gnamien Konan, et de l’Ambassadeur de France.

Les premières salles multimédia à l’université Alassane Ouattara pourront venir en appui au projet d’Université numérique de Côte d’Ivoire (UN-CI). Des salles du même format ont également été construites à l’université Félix Houphouët-Boigny ainsi qu’à l’université Nangui Abrogoua dans la perspective du développement d’un espace numérique universitaire propice à la mise en place de la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD) et corrélativement, à la future UN-CI. Par ailleurs, une opération de renforcement des capacités informatiques des services de scolarité et des bibliothèques des universités et des grandes écoles de Côte d’Ivoire ayant mobilisé plus de 200 millions de francs CFA a déjà eu lieu dans le cadre du projet AGURES.
La deuxième partie de la cérémonie était consacrée à la remise officielle des ouvrages commandés, également dans le cadre du projet AGURES, à l’attention des universités Alassane Ouattara, Péléforo Gon Coulibaly et Jean Lorougnon Guédé. Plus de 138 millions de francs CFA ont à ce jour été alloués au renforcement des capacités documentaires des bibliothèques des cinq universités et des deux grandes écoles publiques.

Pour mémoire, le projet AGURES a vocation à apporter un appui à l’amélioration de la gouvernance des établissements publics de Côte d’Ivoire et à la mise en place effective de la réforme Licence-Master-Doctorat dans toutes les entités universitaires, publiques comme privées. Il s’étend sur une durée de trois ans et atteint un montant total de 656 millions de francs CFA.

publié le 29/01/2015

haut de la page