Clôture du projet de l’ONG « Alternative Côte d’Ivoire » (juin 2013- juillet 2014)

JPEG

L’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire et le Directeur de l’ONG Alternative Côte d’Ivoire ont signé mardi 25 juin 2013 le protocole de financement portant sur la mise en œuvre du projet WETEMINAN (signifie en langue Tagbana « ensemble et tous égaux ») - Promotion des droits humains et lutte contre les discriminations en raison de l’orientation sexuelle.

Ce fonds, doté de 800 000 euros (soit 520 millions de Francs CFA), a vocation à financer des projets de proximité initiés par des porteurs locaux, associations, structures étatiques ou collectivités locales, au bénéfice direct des populations.

Le projet Weteminan a pour objectif la promotion et la vulgarisation des droits auprès des minorités sexuelles dans le district d’Abidjan.

Il s’insère au Programme d’Action Gouvernemental de la France contre les violences et les discriminations commises en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre.

A la suite de cette signature, le projet a pu prospérer et est arrivé à terme en juillet 2014.

Ainsi, 25 « para-juristes » ont été formés sur les notions de base de droit et en particulier de droits de l’homme afin d’être capable de vulgariser et promouvoir les droits humains auprès de la population en général et de la population cible en particulier (les minorités sexuelles et les professionnels du sexe). Les « para-juristes » ont ainsi pu sensibiliser à la question des droits humains, 2.328 personnes issues de l’ensemble de la population et 3.109 au niveau de la population cible. De plus, 12 focus group sur la thématique des droits humains ont permis de toucher 139 personnes.

L’ONG a par ailleurs réalisé un référencement des personnes victimes de violences basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre et des permanences pour des activités d’écoutes psycho-juridique ont été assurées. De plus, 6 séances de groupe de parole ont été organisées auxquels 10 personnes prenaient part. Pendant ces activités les victimes de violences se réunissent pour partager leurs difficultés (menaces de mort, destruction de leurs commerces, expulsion de leurs domiciles, coups et blessures…)

Grâce à ce projet, pour lequel l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire a contribué par une subvention de 30.000.000 FCFA (plus de 45.000€) via son programme Fonds Social de Développement, l’ONG Alternatives pourra continuer, en parallèle de ces activités de sensibilisation à la lutte contre le VIH/SIDA, à sensibiliser les populations sur la question des droits humains concernant les minorités sexuelles.

publié le 30/07/2014

haut de la page