Clôture du projet de renforcement des capacités en droit de professionnels des médias en Côte d’Ivoire mené par Transparency Justice

Le projet "Renforcement des capacités en droit de professionnels des médias en Côte d’Ivoire", financé par le Fonds Social de Développement (FSD) de l’Ambassade de France pour un montant de plus de 25 millions de Francs CFA (soit plus de 38 000 €), est arrivé à terme fin octobre 2014.

Ce projet était porté par l’ONG Transparency Justice, ONG ivoirienne composée essentiellement de personnes issues du milieu judiciaire, qui œuvrent pour les droits humains, l’accès à la justice, la transparence et la bonne gouvernance.

Comme réponse au constat qu’en Côte d’Ivoire, très peu d’organes de presse disposent de juristes et que les erreurs d’interprétations judiciaires sont régulières, le projet de Transparency Justice visait à former 320 journalistes de Bouaké, Daloa, Man, Abengourou, et Abidjan aux notions de droit, en particulier sur l’organisation judiciaire, les procédures d’accès à la justice et les termes juridiques.

Ces formations ont touchées des journalistes issus de tous les organes de presse : la presse écrite, les professionnels des médias audiovisuels ainsi que les animateurs des radios communautaires. Elles ont été dispensées par des professionnels du droit.

Le vendredi 31 octobre a eu lieu la cérémonie de clôture du projet en présence de représentants de l’Ambassade de France, et de ceux de la fondation Friedrich-Ebert-Stiftung qui a apporté également un appui technique et financier au projet. Cette cérémonie a aussi été l’occasion de remettre des certificats de participation aux journalistes.

JPEG

Suite à ce projet, les journalistes formés ont décidé de travailler à la création d’une Association des journalistes en charge des questions juridiques et judiciaires qui promouvra la création d’espaces dédiés aux questions de droit dans les médias, et constituera une référence pour les autres journalistes dans ce domaine.

publié le 10/11/2014

haut de la page