Commémoration du 95e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918

La commémoration du 11 novembre

La date du 11 novembre commémore la signature de l’Armistice à Rethondes, entre la France et l’Allemagne, qui met fin à la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918.

Au fil des années, en plus de célébrer la mémoire d’un jour, le 11 novembre est devenue un jour de mémoire : celui de l’Armistice.
Ainsi si le 11 novembre 1919 fut une journée d’hommage discret, celui de 1920 fut le premier hommage au Soldat inconnu.

Par la loi du 24 octobre 1922, ce jour est déclaré fête nationale à la demande des anciens combattants. Il s’agit de l’une des neuf journées nationales françaises.

Avec la Seconde Guerre mondiale la date de commémoration de la Grande Guerre prend une dimension hautement symbolique. En 1940, des étudiants et lycéens s’organisent pour la célébrer, en dépit de l’occupation allemande, et la commémoration de 1945 est l’occasion de rendre hommage à tous les combattants qui ont péri durant le second conflit mondial.

Depuis, le 11 novembre est resté un jour de mémoire et une occasion pour questionner et donner à comprendre l’histoire de la France.

Depuis 2011, les commémorations sont l’occasion de célébrer à la fois les soldats tombés au combat lors de la Première Guerre mondiale, l’Armistice de 1918 et la mémoire de tous les soldats français morts pour la France. Ainsi, ce jour rassemble anciens combattants et jeunes soldats ayant pris part à des opérations hier et aujourd’hui, dans la continuité des valeurs de service, d’esprit de sacrifice et d’engagement.

Cette année, c’est la mémoire des 20 soldats français morts pour la France depuis le 11 novembre 2011 dont 7 depuis le 11 novembre 2012 qui est au centre de la commémoration.

Le programme de la cérémonie du lundi 11 novembre 2013 au camp de Port-Bouët a été le suivant :

- Arrivée des autorités
- Présentation des troupes au COMANFOR par le COMANFOR adjoint
- Revue des troupes
- Cérémonie aux couleurs
- Remise de décorations
- Lecture de l’ordre du jour par SEM Ambassadeur
- Hommage aux morts
- Dépôt de gerbe

Remise de décorations françaises :

Quatre militaires français du 1er régiment d’infanterie de Marine de la force Licorne ont été décorés pour des faits d’armes lors de l’opération Serval au Mali en début d’année 2013 : trois de la croix de la Valeur militaire et un de la médaille de Défense nationale avec étoile de bronze.

Quatre officiers de l’armée ivoirienne ont été décorés de médailles françaises :

Le Contre-amiral Konaté DJAKARIDJA (commandant la Marine Nationale) de la médaille d’or de la défense nationale avec agrafe « Marine Nationale »

Le Colonel major Coulibaly BAMORO (directeur des ressources humaines) de la médaille d’argent de la défense nationale avec agrafe « Armée de Terre »

Le Colonel Julien KOUAME N’DRI (COM Terre adjoint) de la médaille de bronze de la défense nationale avec agrafe « Armée de Terre »

Le Capitaine Hargina ANY GRAH (commandant la musique de la garde républicaine) de la médaille de bronze de la défense nationale avec agrafe « Armée de Terre »

La fanfare de la garde républicaine ivoirienne
Le commandant de la force licorne, le lieutenant-colonel Stéphane CAILLE accompagné du Comanfor adjoint le lieutenant-colonel PHILIP passent les troupes en revue
La levée de drapeaux
Remise de médailles, en blanc Contre-amiral Konaté DJAKARIDJA et l'Attaché de défense Colonel Clément Benoît
l'Ambassadeur de France s'adresse aux troupes sous les drapeaux des deux nations.

publié le 05/06/2014

haut de la page