DES ECHANGES CONCRETS EN MATIERE DE GOUVERNANCE LOCALE (Abidjan, 20-21 juin 2013)

Ce séminaire a réuni une quinzaine d’experts venant de 10 pays différents. Il a également été l’occasion d’échanges avec des partenaires extérieurs : faitières d’élus locaux ivoiriens, Délégation de l’Union européenne, Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

JPEGRésolument tourné vers les acteurs et actions de terrain, ce séminaire a permis des échanges très concrets sur le rôle des collectivités territoriales pour défendre la paix et gérer les crises, ainsi que sur l’importance de la gouvernance locale pour re-légitimer l’action publique dans certains contextes, notamment dans celui des Etats fragiles.

Une présentation très complète de la situation en Côte d’Ivoire a été faite par Monsieur M. Jean Claude Kouassi, Grand témoin de cet évènement et président de l’Association des Districts et Départements de Côte d’Ivoire (ADDCI). Cette intervention a permis de bien comprendre, dans le contexte ivoirien, le rôle essentiel des collectivités dans un Etat en situation de crise et de post-crise.

Des visites de terrain ont eu lieu : le Programme d’Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) appuyé par le PNUD dans plusieurs communes du district d’Abidjan et l’une des Plates-formes de Services de Côte d’Ivoire (PFS-CI) dispositif national soutenu par la coopération française, celle de la commune d’Attécoubé.

Ce séminaire qui a aussi été l’occasion d’un échange élargi autour d’un cocktail organisé à la Résidence de France a donné lieu à des partages d’expériences très concrètes sur des problématiques au cœur du développement des Etats et présentes dans le processus de réconciliation que connaît la Côte d’Ivoire.

publié le 28/06/2013

haut de la page