Etre victime à l’étranger

Les personnes sont souvent démunies lorsqu’elles sont victimes d’un acte de délinquance, d’un accident ou d’une infraction. Ce sentiment est accru lorsque les faits surviennent à l’étranger, où, par définition, les dispositifs ressources sont plus difficilement identifiables et accessibles.

Les autorités françaises entendent cependant assurer une prise en charge adaptée de l’ensemble de leurs ressortissants, qu’ils soient victimes à titre individuel ou dans le cadre d’un événement collectif.

Issu d’une réflexion commune menée par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Justice, un guide d’information à destination des ressortissants Français victimes d’infractions à l’étranger a été rédigé pour accompagner les victimes dans leurs premières démarches.

Il est consultable et téléchargeable ici : Guide d’information à destination des ressortissants Français victimes à l’étranger

publié le 20/07/2016

haut de la page