La France accompagne la restructuration de l’enseignement supérieur ivoirien (22 juin)

JPEG

Dans le cadre du projet d’Appui à la Gouvernance Universitaire et à la Réforme de l’Enseignement Supérieur (AGURES), la France a mis en place un financement d’un million d’euros pour les trois prochaines années. La convention a été signée par l’Ambassadeur de France et le Ministre de l’Economie et des Finances le 22 juin, en présence du Ministre de l’Enseignement supérieur.

Ce projet accompagne la restructuration en profondeur du système d’enseignement supérieur engagé par la Côte d’Ivoire et le redémarrage des universités. Il permettra d’améliorer la gouvernance du système universitaire (scolarité, bibliothèque, administration, personnel enseignant…) et d’accompagner la mise en place effective du LMD. Ce système vise la professionnalisation de l’enseignement supérieur en mettant l’offre de formation en adéquation avec le bassin d’emploi national et sous-régional. Il constitue un tournant majeur pour l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire.

Par le biais du Contrat de Désendettement Développement (C2D), la France a également prévu d’apporter un appui plus global à la rénovation du système ivoirien d’enseignement supérieur et à la réhabilitation de l’Institut Polytechnique Félix Houphouët-Boigny(INP-HB) de Yamoussoukro. Lors de la deuxième mission de cadrage du C2D début juin, plus de 20 milliards de FCFA ont été fléchés en ce sens.

publié le 27/06/2012

haut de la page