La France prend part à l’éducation environnementale des citoyens de demain en Côte d’Ivoire.

Le 27 janvier 2014, la Cellule des Projets Environnementaux (CPE) de la Direction Régionale de l’Education Nationale de Soubré, a inauguré, en présence d’une délégation de l’Ambassade de France, un micro projet d’élevage dans l’école d’Adamakro, localité située à la bordure du parc de Taï. Ce micro projet s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste intitulé « Education environnementale et développement de micro-projets d’élevage » financé à hauteur de 34 millions de FCFA, soit plus de 50 000 euros, par le programme Fonds Social de Développement de l’Ambassade de France. Ce projet a pour objectif de contribuer à la gestion durable du Parc National de Taï .

Découpe du ruban
Découverte de la pancarte officielle.
Visite du projet guidée par les enfants
Visite du projet guidée par les enfants

Le premier volet du projet, l’éducation environnementale, est constitué par un programme de 11 leçons intitulé club PAN (« Personnes Animaux Nature »). Au cours de ces leçons, les enfants sont sensibilisés sur les questions d’environnement, les animaux menacés, les impacts négatifs du braconnage, etc. A travers cette activité, la CPE espère faire changer les citoyens de demain que sont les enfants, mais aussi influencer d’ores et déjà les familles de ces enfants.

Le second volet de microprojets est un projet pilote, qui provient d’une idée originale de la Cellule des Projets Environnementaux. Il consiste à mettre en place des fermes d’élevage dans 3 écoles frontalières du parc de Taï appuyées dans le cadre du projet. Grâce à cette activité, la CPE espère augmenter la disponibilité de viande animale et donc décourager la consommation de viande de brousse.

publié le 05/06/2014

haut de la page