Service de Coopération et d’Action Culturelle

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) est le service de l’Ambassade chargé de la mise en œuvre de la politique bilatérale de coopération en Côte d’Ivoire. Il est responsable de l’instruction et de la mise en œuvre de programmes franco-ivoiriens de coopération culturelle, éducative, scientifique et technique.
L’accord de coopération entre les gouvernements de la République française et de la République de Côte d’Ivoire date du 24 avril 1961.
La coopération franco ivoirienne est marquée depuis 2012 par la mise en œuvre du contrat désendettement développement (C2D). Le premier volant de ce contrat d’un montant de 630 M€ est mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD). Le SCAC pilote les actions dans son domaine de compétence, à savoir la coopération dans le secteur de la justice et la coopération universitaire et de recherche.

Le SCAC dispose également de moyens financiers propres qui lui permettent d’intervenir sur les axes suivants :
- le soutien à la société civile ivoirienne à travers un outil dénommé "Fonds social de développement"
- l’appui aux universités ivoiriennes pour le passage au système Licence-Master-Doctorat (LMD) grâce au projet du fonds de solidarité prioritaire AGURES (Appui à la gouvernance universitaire et à la réforme de l’enseignement supérieur) ;
Une ligne de crédits sur les programmes 209 et 185 qui permettent de soutenir des initiatives en faveur du développement culturel (soutien aux bibliothèques et aux actions de promotion du livre et de la lecture) et, en complémentarité avec l’Institut français de Côte d’Ivoire, le financement de projets portés par des acteurs du monde des arts vivants (théâtre, danse, conte, …). Dans ce secteur le SCAC soutient également le développement des alliances françaises en Côte d’Ivoire (San Pedro, Abengourou, Yamoussoukro et Korhogo).

L’appui à la structuration du monde sportif et notamment le soutien aux fédérations sportives de Côte d’Ivoire fait également partie de notre possibilité d’action (tournoi international de judo d’Abidjan ; tournoi de lutte avec la fédération ivoirienne de lutte ; appui à la fédération ivoirienne de Basketball, ...).

Au-delà des financements, le SCAC assure l’interface entre les grandes écoles et universités françaises et leurs partenaires en Côte d’Ivoire. Le développement de ces partenariats qui passe souvent par de l’échange entre enseignants chercheurs est facilité par le SCAC.
Le SCAC organise également à la demande des partenaires universitaires et sous certaines conditions, l’organisation de concours pour les étudiants ivoiriens, ce qui leur permet d’éviter des frais importants de billets d’avion.

Enfin le SCAC assure pour le compte du Ministère des affaires étrangères et du développement international le suivi des fonds multilatéraux notamment en matière de santé qui sont actifs en Côte d’Ivoire (fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ; GAVI ; ….).

publié le 05/11/2015

haut de la page