Le projet Sankoré pour l’éducation par le numérique bat son plein !

Le premier comité de pilotage du programme Sankoré en Côte d’Ivoire s’est tenu le jeudi 10 avril 2014 co-présidé par M. l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, et par Madame la Ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique en présence du Délégué interministériel à l’Éducation numérique en Afrique (DIENA). Le ministre de l’Enseignement supérieur était représenté par son directeur de cabinet ainsi que les responsables du programme Sankoré pour le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique, les représentants du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France et de l’Agence française de Développement, et les représentants des ONG Urgence Afrique en charge de l’installation des classes numériques et les formateurs de la DIENA et du REPTA (Réseau d’Éducation pour tous en Afrique).

JPEG - 170.2 ko
Par ordre de gauche à droite sur la photo M. Georges Serre, Ambassadeur de France, Kandia Camara, Ministre l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique, M. Francois Bocquet, formateur Diena, Professeur Albert Claude Benhamou Délégué interministériel à l’Éducation numérique en Afrique (DIENA), M. Christian Lego formateur Repta, M. Richard Galin, formateur Diena

Le comité de pilotage a examiné l’attribution et la distribution achevées à ce jour des 600 classes numériques octroyées à la Côte d’Ivoire, l’une des plus grosses dotations de la Diena à l’usage des écoles primaires, collèges et lycées ainsi que pour les Cafop et antennes pédagogiques sur l’ensemble du territoire, les ONG agissant dans le domaine de l’éducation, les écoles privées à programme français et ivoiriens, les Alliances françaises et l’Institut français pour leurs cours de langue et les universités.

La deuxième phase du programme Sankoré se poursuit actuellement avec le développement des ressources pédagogiques adaptées au contexte de la Côte d’Ivoire. L’évaluation du programme commencera dès le mois de juin 2014 avec un bilan d’utilisation des premières classes installées dès 2013.

publié le 05/06/2014

haut de la page