Une bonne collaboration entre la France et la Côte d’Ivoire pour le soutien aux acteurs de la sécurité publique, des médias et de la société civile

Le projet Appui au processus de réconciliation par le renforcement des capacités des acteurs de la sécurité publique, des médias et de la société civile lancé fin 2011 et porté par le CERAP (Centre de Recherche et d’Actions pour la Paix) est arrivé à terme en juillet 2014.

Ce projet, qui avait pour objectif de renforcer les organisations de la société civile, les médias et les forces de sécurité et de défense en vue d’une participation efficace au processus de réconciliation nationale, a permis l’organisation de sessions de formation.

Les formations portaient sur des connaissances et des outils de base dans les domaines des droits de l’homme et de leur importance dans le maintien de la sécurité publique, de l’action humanitaire, du genre et de la protection de la femme, du droit de l’enfant, du maintien de la paix et de la reconstruction post-crise, du développement durable et des enjeux environnementaux. Ces formations, qui se voulaient théoriques mais aussi pratiques, ont été dispensées aussi bien par des universitaires, que par des praticiens impliqués dans les questions des droits de l’homme ou des travailleurs issus des organisations internationales.

Chaque formation, d’une durée totale de 46 heures, a donné lieu à une remise des diplômes aux participants. Le jeudi 26 juin a eu lieu la dernière cérémonie de remise des diplômes en présence de représentants de l’Ambassade de France.

Au total, ce sont 104 officiers de police et de gendarmerie, 27 journalistes, et environ 606 acteurs de la société civile, représentant plus de 80 ONG, qui ont bénéficié des formations. Ce sont donc 737 personnes qui ont été formés (sur un total de 400 bénéficiaires prévus initialement), témoignant ainsi de la motivation des participants d’apprendre et d’aller vers un État de droit démocratique respectueux des droits de l’homme.

Mme BRETHES, Chargée du programme FSD
Les représentants de la société civile diplômés !
M. DEMAISON adjoint au conseiller de coopération de l'Ambassade de France remet un diplôme à un représentant des forces de l'ordre ivoirien.

Le CERAP a bénéficié d’une subvention de la part de l’Ambassade de France via son Fonds Social de Développement (FSD) d’un montant de 30 millions de Francs CFA (soit plus de 45 000 €) pour la mise en œuvre de ce projet.

Pour mémoire, le Fonds Social de Développement de l’Ambassade de France a vocation à financer des projets de développement initiés par des porteurs locaux, associations, structures étatiques ou collectivités locales, au bénéfice direct des populations. Il contribue notamment à renforcer les capacités de la Société Civile Ivoirienne.

publié le 10/11/2014

haut de la page